Samedi de la semaine dernière avant que l’on ne sonne la fin de la récréation, mes parents nous avaient rendu visite après mon marché.

L’heure du déjeuner arrivant, je leur ai fait des kassav.

J’avais acheté la farine au marché GRAB et j’avais du jambon et du fromage dans le frigo.

On s’était bien régalés.

Pendant la semaine de confinement, j’étais en manque de kassav.

J’ai tenté de m’en procurer lors de ma sortie hebdomadaire mais le fabricant n’avait pas livré Food Market.

Alors je me suis mise en quête active de la recette pour réaliser soit même ma farine à manioc.

J’ai enquiquiné une collègue originaire du Lorrain, fief de la farine de manioc comment la réaliser.

J’ai écumé YouTube. J’ai échangé avec une abonnée et puis Zepiss, avait partagé en story une photo de Doucesoley_ où elle expliquait comment réaliser des kassav.

Alors samedi lors de mon ravitaillement au GRAB, j’ai trouvé du manioc frais. Hop dans mon caddie!

J’étais partie pour râper les maniocs

Et puis après quelques échanges whatsapp avec mes parents, mon papounet qui me dit.

Coupe ça en petits morceaux et passes ça à l’extracteur de jus!

Partisane du moindre effort et comme dirait ma sœur « on n’est pas venue ici pour souffrir » je me suis exécutée

D’un côté, on obtient la pulpe de manioc débarrassée d’un maximum de son eau.

Et de l’autre le « jus ». On observe déjà un dépôt d’amidon/fécule de manioc au fond.

On essore dans un linge propre la pulpe de manioc.

Ici j’ai utilisé un de mes sacs pour fruits/ légumes que j’ai préalablement lavé.

J’ai décidé passer la pulpe au tamis pour extraire la partie dure que l’on retrouve au centre du manioc.

Hop voilà!

J’ai laissé décanter le temps de passer l’ensemble de la pulpe au tamis.

On retire l’eau.

On verse l’amidon dans le tissu propre pour retirer l’excédent d’eau.

On récupère l’amidon (fécule)

On le passe au tamis.

On ajoute une pincée de sel et on mélange.

Dans une poêle chaude on dépose au fond d’un emporte pièce la farine de kassav. On tasse bien avec le dos de la cuillère.

On ajoute la garniture sur l’on veut: Ici du jambon et du fromage.

Pour le goûter je mettrai de la confiture ou de la pâte à tartiner au chocolat.

On recouvre d’une couche de farine de kassav.

C’est cuit une fois que la farine devient translucide.

La farine se conserve au frigo jusqu’à 1 mois paraît-il.

Bonne dégustation!

2 Comments
  1. Coucou Miss Natiaa,
    Je suis tombé sur ton blog hier, en cherchant un moyen efficace pour raper le manioc. En effet, j’utilise la méthode que tu décris ici pour faire ma farine de manioc, car il est difficile d’en trouver de la bonne en région parisienne où j’habite. La différence c’est que je rape le coco à la main, imagine la galère 😉 ! En plus, j’ai un extracteur de jus, mais je n’avais pas osé par peur de l’abîmer. Je crois que grâce à toi je vais gagner énormément de temps, merci, merci, merci !!! Fini le ” grajaj’ ” à la mano 🤣
    Pas mal aussi l’idée de l’emporte-pièce. Je vais continuer de fureter sur ton blog qui m’a l’air bien sympa.
    Bonne continuation !
    Tchembé rèd !

Laisse moi un petit mot

Votre adresse ne sera pas publiée.