Les représentations comptent

 

L’effervescence monte progressivement dans la maison.

Tout se goupille.

Et l’heure file à une vitesse folle.

Allez hop, il est temps que nous rejoignions nos chambres respectives pour nous préparer.

 

LES PRÉPARATIFS

Deux semaines avant notre mariage, j’ai décidé que je me maquillerais seule.

J’avais besoin d’un ancrage, de maîtriser cet instant.

Je m’étais notée toutes les étapes que je devais réaliser pour ne rien oublier.

 

Les représentations comptent

Je crois bien que c’est la première fois de ma vie je vois le temps s’égrainer aussi vite.

À peine mon maquillage terminée, je reconnais la douce voix de Virginie, notre fleuriste et décoratrice qui m’apporte mon bouquet.

J’étais tellement émue.

Il est bien au delà de ce que j’aurai pu imaginer.

Elle s’est totalement s’imprégnée de mes désirs et de mon univers.

Elle y a associé divinement toutes les fleurs dont je lui avais parlé et que je souhaitais :

  • Des alpinias qui symbolise la fécondité.
  • Des roses de porcelaine pour l’amour et amitié solide et,
  • Des anthuriums pour l’hospitalité
Olaïtan et Camille_MarieBrion_MissNatiaa
Olaïtan et Camille

L’émotion grandit à mesure que les minutes passent, .

J’enfile mes magnifiques boucles d’oreilles Calendé, Fwiyapen martelée dorée, que je gardais précieusement pour ce jour.

Ma grande sœur m’aide à enfiler la master piece, la robe qu’on avait imaginé et  qu’elle m’a cousu.

Ma dernière tenait à participer pour me chausser.

Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille

De son coté Monsieur passe sa tenue avec l’aide de ma manman d’amour, se chausse  et direction la mairie.

 

Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille

J’entends que ma voiture est avancée.

 

Olaïtan et Camille

Voyant l’heure pour y aller approchée et les choses se concrétiser, je fus prise d’un vent de panique.

Je ne parvenais plus à fixer mon bibi Bakwa, que j’avais posé maintes et maintes fois auparavant.

Je perdais pieds.

Les larmes commençaient à monter.

 

Et puis, j’entends une voix, celle de Marie notre photographe.

Elle est tellement discrète que j’avais totalement oublier qu’elle était à mes côtés.

En une fraction de secondes, elle a su trouvé les mots pour me rassurer.

Mon sourire m’est revenu.

Tout est bon, je suis fin prête à retrouver mon homme.

La cérémonie

En posant le pied devant la mairie, j’ai eu un énorme flashback.

Je nous ai revu devant le lycée, lui mon confident.

J’avais le sourire jusqu’aux oreilles en repensant à tout ce que nous avons accompli jusqu’ici.

 

On nous avons prédit une cérémonie à la mairie hyper protocolaire et expéditive.

Elle fut surtout riche en émotions.

 

Olaïtan et Camille
Olaïtan et Camille

J’y ai versé mes premières larmes de cette riche journée.

 

Avant de retourner à la maison prendre des forces pour la suite de la journée, nous avons immortalisé ce moment avec nos proches sur le parvis de la mairie.

Nous nous sommes ensuite éclipsés pour une séance photo que tous les deux.

 

Photos de couple

 

On était sur un nuage : On l’a fait!

On est mari et femme!

 

 

Dorénavant, la floraison des flamboyants nous rappellera pour toujours ce beau jour.

4 Comments

Laisse moi un petit mot

Votre adresse ne sera pas publiée.